Hollande se dit «confiant»

 

21h50. Hollande veut revoir le statut du chef de l'Etat. Avec un chef de l'Etat mis en examen ? Oui, sur des faits qui sont antérieurs, répond François Hollande, qui ajoute : «Je ne veux aucune protection pour le chef de l'Etat». Par ailleurs, il assure qu'il n'y aura plus de cumul des mandats s'il est élu.

21h45. Quel Premier ministre ?
François Hollande répète que son Premier ministre sera socialiste; Ayrault et Aubry ? «Ils sont talentueux et respectables». «Mais je ne suis pas élu», souligne le candidat PS.

21h45. Hollande et Mélenchon.
Interrogé sur le ralliement de Jean-Luc Mélenchon, François Hollande souligne que le candidat du Front de gauche, qui a eu «un bon résultat», s'est rallié sans condition. Il ne lui ferme pas la porte du gouvernement : «Ceux qui voudront gouverner viendront sur la base de mon programme, des 60 propositions», souligne-t-il, avant de répondre favorablement à l'appel lancé par Jean-Luc Mélenchon pour des accords avec le PS en vue des législatives.

21h35. Sortie de crise.
«Franchement, est ce qu'on pense que c'est le libéralisme, la dérèglementation qui va nous permettre de sortir de la crise dans laquelle on est ?», interroge François Hollande.

21h30. «Ce n'est pas l'Allemagne qui va décider».
Interrogé sur la position d'Angela Merkel qui refuse la renégociation du traité européen qu'il propose, François Hollande estime que «ce n'est pas l'Allemagne qui va décider pour l'ensemble de l'Europe».

21h20. Hollande et le «vrai travail».
Revenant sur l'expression «vrai travail», utilisée par Nicolas Sarkozy, François Hollande réplique : «Il y a du travail qui mérite d'être valorisé et du chômage qui mérite d'être combattu».

21h15. Hollande et le «patriotisme» fiscal.
Interrogé par François Lenglet sur sa proposition de taxer à hauteur de 75% les très hauts revenus, François Hollande réplique par le souci de «patriotisme». «Vous vous rendez compte de la situation dans lequel est le pays !», dit-il à l'adresse des sportifs et des artistes concernés. «L'Etat devra être exemplaire», en matière de dépenses publiques, souligne-t-il.

21h10. Hollande et le cannabis.
Interrogé sur la proposition de François Rebsamen de contraventionnaliser la consommation de cannabis, François Hollande répète qu'il n'y est pas favorable car il ne veut pas envoyer un «signal» de ce type aux parents dont les enfants sont confrontés à ce problème.

21 heures. Hollande et le FN.
Interrogé sur la «chasse» aux électeurs du FN, François Hollande estime qu'il n'a «pas besoin de parler comme le Front national».

21 heures. Hollande et les policiers.
Interrogé sur la proposition de Nicolas Sarkozy d'une «présomption de légitime défense» pour les policiers, François Hollande s'y dit opposé. Le candidat PS ne veut pas d'une loi après chaque fait divers.

Question du jour : Faut-il revoir les règles de légitime défense pour les policiers ?

20h50. Un seul débat.
Interrogé pour savoir pourquoi il a refusé les trois débats proposés par Nicolas Sarkozy dans l'entre-deux-tours, François Hollande explique qu'il ne veut «pas changer toutes les règles».

20h50. «Rien n'est fait».
François Hollande se dit «confiant» grâce aux conditions créées par le premier tour et dit qu'il a «vocation à rassembler les Français». «Mais rien n'est fait», souligne-t-il.


20h45. Début de «Des Paroles et des actes».
C'est François Hollande, désigné par tirage au sort, qui va être interrogé le premier.


20h45. Début de «Des Paroles et des actes». C'est François Hollande, désigné par tirage au sort, qui va être interrogé le premier.



1
.

 











 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 2012-04-28

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site