Nicolas Sarkozy dénonce le "procès stalinien" qui lui est fait

 

En meeting à Dijon, vendredi 27 avril, Nicolas Sarkozy a dénoncé le "procès stalinien"qui lui était fait en l'accusant d'extrémisme.

"Depuis lundi", au lendemain du premier tour de la présidentielle, "mon projet serait devenu extrémiste. Depuis lundi, c'est un déchaînement, j'aurais durci et extrémisé mes propos", a déclaré le président-candidat, "on me fait un procès d'intention, un procès stalinien, comme à la belle époque".

1692597-3-014e-nicolas-sarkozy-en-meeting-a-dijon-vendredi-27-35f1542cc5798ec32c7126cb82106a48.jpg
"On me demande quelles sont mes relations avec Marine Le Pen (...). Je dois me justifier, je dois m'expliquer", a-t-il observé, accusant la candidate du FN de s'en prendre à lui sans ménagement.
M. Sarkozy s'exprimait au Zénith de Dijon, dans un meeting qui a réuni 10 000 personnes selon l'UMP.

                       Lire : M. Sarkozy courtise sans retenue les électeurs du FN

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 2012-04-29

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×